Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Feezzy

Imaginer transmettre la musique après Covid19 !

La musique et tous les arts n'ont jamais traversé une telle épreuve : concerts, cours, spectacles sont arrêtés sans aucune vision de reprise.

Depuis trente cinq ans, Feeling Musique partage tout avec les musiciens ; professeurs, musiciens d'orchestres, solistes, Directeurs... Nous avons avec eux, avec vous, franchi bien des obstacles... Quand le constat du malaise des pratiques instrumentales s'est avéré criant, nous nous sommes souciés de créer des actions pour générer de nouveaux enthousiasmes. Classes orchestres, orchestres à l'école, autres initiatives fortes ayant généré quantités de vocations et d'emplois sont nées et ont été soutenues par Feeling.

Parallèlement, la technologie, l'acoustique des instruments à vent avançait, grâce aux accessoires innovants que nous avons été les premiers à découvrir et distribuer, et aux méthodes exclusives de transformation et d'équilibrage des instruments à vent. Notre implication prouve depuis tout ce temps que le bien être des musiciens est un réflexe et une passion ; nous avons toujours trouvé des solutions pour faciliter le jeu, pour rendre les instruments plus faciles, plus expressifs...
Avec le covid 19, la situation est inédite et d'une grande complexité : voir toutes les prestations, les concerts, festivals et spectacles être arrêtés, interdits, est une épreuve cruelle. L'arrêt de l'activité des écoles de musique, des conservatoires, et de toutes les structures accueillant des élèves ou des musiciens amateurs, l'empêchement surtout de vivre la musique ensemble est une situation que le plus noir scénario n'avait pu imaginer ! L'orchestre est la raison principale d'exister des cuivres et des bois... Coûte que coûte, nous devons trouver les moyens de les faire revivre.
Après plusieurs semaines de recul, l'acceptation ne se fait pas, et c'est très bien ainsi car devoir se soumettre à l'interdiction définitive de vibrer ensemble est impensable. Déjà des idées nous viennent...

Nous devons créer les outils qui nous permettront de vivre à nouveau ces moments d'accords et de partages qu'aucun système d'écran interposé ne peut remplacer.
Toute la communauté de la musique est profondément atteinte, des artistes aux techniciens du son en passant par les professeurs, intermittents, dumistes, éditeurs, artisans, industriels... Les luthiers que nous sommes ne sont pas en reste... Des idées nous arrivent... Nous savons déjà avec certitude qu'il n'y a aucune pression, et une projection quasi inexistante à la sortie d'un pavillon...
Nous sommes déjà en train de construire les outils qui permettront de sécuriser les contacts entre élève et professeur. Concernant les pratiques collectives, nous avons des idées, mais peut être en avez vous aussi ; c'est en phosphorant ensemble que nous trouverons les solutions. 

Mai 2020... Cet article fait partie des états d'âme de JeanClaude Decalonne, luthier vents, auteur, initiateur français des classes orchestres, président de Tutti Passeurs d'Arts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article